TALLINN


TALLINN
TALLINN

TALLI

Capitale de l’Estonie occupant, sur une côte découpée, un excellent site qui peut être comparé à celui d’Helsinki situé sur l’autre rive du golfe de Finlande, Tallinn, qui porta dans le passé successivement les noms de Kolyvan puis de Revel, compte 492 400 habitants selon les estimations de 1992, soit près du tiers de la population du pays.

La ville doit son nom, qui signifie «ville danoise», à la conquête en 1219 par le roi du Danemark, Valdemar II, d’une ancienne forteresse surveillant un port dont le destin allait se confondre avec celui de la Hanse jusqu’à ce que la cité commerçante adopte, en 1524, la religion réformée et se place, en 1561, sous la protection de la Suède. Arrachée en 1710 à Charles XII par Pierre le Grand qui y fonde un port de guerre, Tallinn devient une sorte d’avant-port de Saint-Pétersbourg, se substituant à ce dernier au début de l’hiver lorsque la glace interdit l’accès des bouches de la Neva. En 1991, avec l’indépendance de l’Estonie, la ville a retrouvé sa fonction de capitale qu’elle avait exercée durant l’entre-deux-guerres, étant devenue par la suite celle de la république socialiste soviétique d’Estonie.

Si les industries anciennes nées du commerce maritime ne sont plus guère représentées aujourd’hui que par un chantier de construction navale et par des conserveries de poissons, de nombreux établissements, créés pour la plupart après la Seconde Guerre mondiale, occupent une main-d’œuvre experte: fabrication de moteurs électriques, d’instruments de mesure, d’appareils de radio, de câbles électriques, de meubles, de skis, d’instruments de musique.

L’architecture de la ville témoigne de l’influence danoise dans la citadelle et allemande dans la vieille ville dont les remparts, démantelés à partir de 1857, n’étaient pas sans rappeler ceux d’Aigues-Mortes. Une ceinture de jardins et de parcs occupe aujourd’hui leur emplacement et sépare la vieille ville de la ville moderne dont la topographie a été modelée par l’urbanisme soviétique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tallinn — High rise buildings looking over the Old Town …   Wikipedia

  • Tallinn — Wappen …   Deutsch Wikipedia

  • TALLINN — (Ger. Reval; Rus. Revel), capital of Estonia. Jews are mentioned in municipal documents from the 14th century. In 1561, when Tallinn was captured by the Swedes, Jewish settlement was prohibited and remained so until 1710, when the city was… …   Encyclopedia of Judaism

  • Tallinn — Tallinn, Stadt, s. Reval …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Tallinn — the capital and largest city of Estonia. It is a port and its most important industries are fishing and making electrical goods …   Dictionary of contemporary English

  • Tallinn — → Tallin …   Diccionario panhispánico de dudas

  • Tallinn — [täl′in] capital of Estonia, on the Gulf of Finland: pop. 490,000: also sp. Tallin …   English World dictionary

  • Tallinn —  Pour l’article homophone, voir Talin. Tallinn Vue du centre ville de Tallinn …   Wikipédia en Français

  • Tallinn — Столица Таллин Tallinn Флаг Герб …   Википедия

  • Tallinn — /tah lin, tal in/, n. a seaport in and the capital of Estonia, on the Gulf of Finland. 499,800. Also, Tallin. Formerly, Russian, Revel; German, Reval. * * * formerly (until 1918) Revel Seaport city (pop., 2001: 399,850), capital of Estonia. It is …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.